Nouveau conseil municipal? Nouveau site internet!
Notre offre clé en main pour 2€ par jour!
BarrObjectif

déposez gratuitement
vos annonces et vos événements

signalez une erreur

informations générales

  • rue de l'If

    Barro

  • 06 23 25 17 83
aménagement pmr
  • Personnes à mobilité réduite, Personnes malvoyantes, Personnes malentendantes
  • Gratuit
  • Du 18/09/2021 à 09:00 au 26/09/2021 à 22:30

Festival de photoreportage en plein air dans les rues du village de Barro en Charente.

Lieu de convergence, le festival de photoreportage BarrObjectif  est depuis ses débuts une place ouverte à la multiplicité des points de vue et à la pluralité des sujets, tout ce qui fait la richesse de nos rencontres, qu’elles soient photographiques ou bien humaines. Cette nouvelle édition poursuit notre tradition de fenêtre sur le monde et sur son actualité en invitant 27 photographes globetrotteur·se·s qui abordent tous les sujets qui questionnent et témoignent de notre époque. Restauration sur place. Pass sanitaire. Ouvert tous les jours de 9h à 22h.

Nous recevrons comme invité d'honneur, Olivier Grunewald, avec son exposition TERRE . Depuis 30 ans, il sillonne les lieux les plus inaccessibles et sauvages de la planète, fasciné par les volcans, les grands espaces et ses lumières changeantes. Par leur beauté, ces images nous rapprochent de la nature, et nous rappellent qu’elle est forte et sa biodiversité fragile.  Les photographies d’Olivier Grunewald  lui ont valu d’être nominé quatre fois par le  World Press Photo  et certaines de ses photos par le Wildlife Photographer of the Year, concours initié par le Museum d’histoire naturelle de Londres.

Les 20 photographes sélectionné•es

    Adil Boukind  –  Le Kalaripayattu
    Laure Boyer  –  La fabrique des héros
    Hervé Chatel  –  Sophie, infirmière de campagne
    Patrick Cockpit  –  Figures oubliées de la résistance féministe à l’orée du XXe siècle
    Isabel Corthier  –  Brotherhood Social Club – se comporter comme un gentleman
    Mathias Dubrana  –  Perspective(s)
    Julien Ermine  –  Les Toraja, le peuple qui fait vivre ses morts – Indonésie
    Émeric Fohlen  –  Peuple du silence
    Pierre Gély-Fort  –  The Dark LOVE BOAT
    Jérémie Jung  –  Le Daghestan sur le fil
    William Moureaux  –  Renaissance
    José Nicolas  –  Témoin de décembre 1989
    Frédéric Noy  –  La lente agonie du lac Victoria
    Romain Petit  –  Assoupissement
    Jacques Pion  –  Donetsk, sur le chemin de l’oubli
    Alain Roux  –  Les damnés de Dhaka
    Souici Sadak  –  Guinée Conakry: La Démocratie de la peur
    Yann Slama  –  Abandon
    Murat Yazar  –  Ombres du Kurdistan

Pour cette 21e édition, nous consacrons une exposition en  hommage aux personnels soignants  avec le reportage de Xavier Bourdereau, qui photographie le monde médical depuis plusieurs années. Ce jeune charentais travaille son sujet avec passion et met ainsi à l’honneur le travail de ces hommes et de ces femmes qui vouent leur vie à prendre soin des autres. Coup de Pouce  à une jeune photographe d'Angoulême. Marine Lecamp  nous exprime dans son reportage Annaé, son indignation à découvrir le quotidien d'un couple de femmes qui élèvent une enfant polyhandicapée.

Le Coup de Cœur du festival  avec l'exposition Marbre à tout prix  de Isabeau de Rouffignac  qui traite avec une forte esthétique, l’univers aride des ouvriers du marbre au Rajasthan et de leurs conditions de travail (Inde).
Exposition de l'association  Image sans frontière  nous présente une série de photographies Vietnam - Hymne à la vie  prise par des photographes vietnamiens.
Nos expositions partenaires
Prix Camille Lepage 2019  remporté par le photographe Thomas Morel-Fort  qui s’investit depuis plusieurs années sur un reportage témoignant des dures conditions de travail des employées domestiques philippines, Les Filipinas .
Exposition Camille Lepage 2020, Éthiopie exils et dérives. Olivier Jobard suit la route migratoire avec Moustafa, touché par une balle au Yémen alors qu’il s’apprêtait à franchir la frontière de l’Arabie Saoudite, nouvel l’eldorado pour ses migrants éthiopiens.   
Prix Lucas Dolega 2020  remporté par la photographe vénézuélienne Ana Maria Arévalo  Gosen  avec son reportage Dias Eternos sur les conditions de détention des femmes dans les prisons du Vénézuéla.
Les journées du reportage de Bourisp  (JDR Bourisp) Une Mémoire silencieuse, Oradour sur Glane, 10 juin 1944. Un travail de surimpression en noir & blanc effectué par le photographe amateur Christian Belloteau.

partager

événements à proximité

déposez gratuitement
vos annonces et vos événements

signalez une erreur

visiter la commune
itinéraire

Aux alentours