Nouveau conseil municipal? Nouveau site internet!
Notre offre clé en main pour 2€ par jour!

Cet événement est terminé

eTerritoire vous propose de consulter dans cette page l'agenda des prochains événements qui se dérouleront à proximité

déposez gratuitement
vos annonces et vos événements

signalez une erreur

informations générales

Téléphone
  • 02 33 29 48 51
Adresse
  • 151 avenue de Courteille
Horaires
  • 14:00 à 18:30
  • Alençon

  • Du 16/05/2020 au 05/07/2020
Chloé Quenum travaille à partir d'éléments graphiques, linguistiques ou mobiliers provenant de cultures variées, qu'elle extrait de leur contexte et schématise. Ces éléments deviennent des signes, des formes décoratives à l'origine non-identifiable. Elle interroge l'effet que le déplacement de contexte induit sur leur compréhension et par conséquent leur capacité à générer de nouvelles histoires. Des rébus figurant dans des calebasses du Royaume de Dahomey deviennent des formes organiques et vivantes, l'écriture hébraïque se transforme en collection d'idéogrammes, des motifs issus de tissus en wax se métamorphosent en symboles abstraits, des tatouages passent de la peau au dessin sur papier, des cadres se font anthropomorphiques, provoquant des rencontres inattendues entre les temporalités, les lieux, les disciplines et les cultures. L'essentialisation de ces éléments - tous support d'une histoire originelle, qu'elle soit individuelle ou collective - les distancie de leur signification initiale, uniquement compréhensible par ceux qui en connaissent les codes. En opérant ce transfert, Chloé Quenum les invite à écrire de nouveaux récits mais toujours sur le mode d'un langage crypté. Ainsi elle engage l'imaginaire à se projeter sur ces formes nouvelles, encore chargées de la mémoire de leur signification originelle.
Cette notion de déplacement se retrouve dans ses installations qui invitent à la déambulation et à la flânerie : déplacement d'une vidéo à l'autre, promenade au milieu d'une nature morte, multiplication des points de vue. Le parcours est ponctué d'éléments qui façonnent l'espace, le divisent ( paravent ), entravent la circulation ( fruits recouverts d'argile ou de cuivre jonchant le sol ) ou invitent à la pause ( tapis disposés au sol ou sur des estrades ). Ces cheminements deviennent des paysages à explorer. La circulation des informations et des formes, qui est au cœur de son travail, trouve un écho dans les trajectoires esquissées par ses installations.

posté par

Hébergements
Alençon

événements à proximité

déposez gratuitement
vos annonces et vos événements

signalez une erreur

visiter la commune
itinéraire

Aux alentours