Fil d'actu

Les Maires Ruraux de France se mobilisent pour faire modifier la loi NOTRe

CC43IeeXIAAEQlE

Manifestation des Maires ruraux en Avril 2015, au Palais Royal.

Soutenus par l’AMRF (l’Association des Maires Ruraux de France), ce sont aujourd’hui de nombreux Maires ruraux qui sont déçus face à l’absence d’écoute et de reconnaissance envers eux. Alors que les communes et leurs élus représentent la cellule de base de notre démocratie, ces derniers ont vu leurs avis et votes à plusieurs reprises ignorés ces derniers temps, de la part notamment des députés.

Les élus mettent notamment le doigt sur l’abandon progressif de la singularité française et d’un aménagement équilibré du territoire, noyés sous une vision ultra urbaine et ultra technocratique, à long terme « désarmante et nocive » pour la démocratie.

notre_france_logo_bleu371_0

Au delà de la problématique du seuil des 20 000 habitants pour les EPCI, les Maires ruraux sont davantage préoccupés par les principes d’élection, d’organisation et de fonctionnement des intercommunalités, qui cessent d’être des outils de coopération pour devenir une nouvelle entité de collectivité territoriale.

L’AMRF dénonce « l’ignorance » des députés à leur égard et leur « négligence » vis-à-vis du monde rural. Les Maires ruraux souhaitent poursuivre leurs efforts pour une vision équilibrée de la démocratie territoriale.

L’AMRF demande donc aujourd’hui à la Commission Mixte Paritaire de rectifier la nouvelle version de la Loi NOTRe, et de ce fait de tenir compte de leurs recommandations.

AMRF Communiqué de presse AMRF