Fil d'actu

« Connecter la ruralité » – 4e table ronde des Etats Généraux de la Ruralité

Jeudi 19 mai se tenait à Chauvigny la quatrième table ronde des Etats Généraux de la Ruralité, organisée par le Département de la Vienne. Ces réunions rassemblent les acteurs de la vie économique locale et des experts afin d’imaginer un modèle de développement des territoires ruraux du département.

Photo_EGR_Chauvigny

C’est à cette occasion que Martin Guesdon a été invité à présenter en tant que grand témoin, les résultats du travail sur le numérique et la ruralité qu’il a réalisé avec trois autres étudiants de Sciences Po Paris et eTerritoire.

En effet, de septembre 2015 à mai 2016, Elisa Razafindralambo, Ludivine Chauvet, Benjamin Huin-Morales et Martin Guesdon ont planché sur « Comment une politique publique numérique locale contribue-t-elle à l’attractivité des collectivités territoriales? »

Etats Generaux de la Ruralite Vienne eTerritoire etat des lieux

Martin Guesdon a commencé par faire un état des lieux du déploiement du Numérique en France et des résultats des politiques publiques mises en place ces dernières années, à commencer par le plan Très Haut Débit.

En 2015, seulement 44,5% du territoire est couvert, mais les chiffres indiquent que près de 83% des français ont accès à Internet.

Au travers d’une série d’interviews de collectivités et d’élus de toute la France, le groupe de travail a mis en exergue des bonnes pratiques et des exemples concrets de réussites. Ces initiatives ont été présentées ce jour-là autour de 5 axes:

Axe 1 : Créer les usages d’aujourd’hui et de demain pour développer les infrastructures, avec l’exemple du Pays Val de
Garonne-Guyenne-Gascogne (Lot et Garonne)

Axe 2 : Développer une spécificité du territoire dans le numérique autour de l’exemple de la commune de Bras-sur-Meuse (Meuse)

Axe 3 : Offrir aux entreprises et aux particuliers un parcours résidentiel rivalisant avec l’offre des villes tel que l’a fait la Communauté de communes de l’île d’Oléron (Charente Maritime)

Axe 4 : Former aux métiers du numérique, à l’image du pôle de formation Nove@, sur la Communauté de communes du Mortainais (Manche) et du Projet Innovance.

Axe 5 : Le recours à la télémédecine, et l’exemple du projet XL-ENS Mont de Marsan (Landes)

Suite à la présentation de ce travail, Bruno Belin, le président du Conseil Départemental et sa vice-présidente en charge du Numérique Séverine Saint-Pé, ont exposé les modalités de développement du Schéma Directeur Territorial d’Aménagement Numérique (SDTAN) de la Vienne. « Il y a de réelles disparités sur notre territoire », a rappelé Bruno Belin. L’objectif du Département est d’avoir en 2020 plus de 95 % du territoire couvert en haut-débit. Aux 45 communes dont les opérations de montée en débit étaient programmées courant 2017, il faut donc désormais en ajouter 66 autres à l’horizon 2019 et ce grâce à un budget complémentaire de 9.7 millions d’euros. Le programme initial du SDTAN s’élevait à 47.5 millions d’euros dont 11 millions financés par le département.

Le Département met donc clairement l’accent sur le déploiement des infrastructures numériques, l’un des enjeux les plus importants des prochaines années en matière d’attractivité des territoires. Reste à voir si les usages seront également au rendez-vous, car comme le rappelait Martin Guesdon, le déploiement des infrastructures est souvent la conséquence du développement des usages!

A propos de Olivier Dasse-Hartaut (49 articles)
Co-fondateur d'eTerritoire.